Projet 3213 - Réhabilitation de bâtiments en centre d’études

Moines bénédictins de Bouaké, Côte d’Ivoire

 

 

batimentsLe monastère de Bouaké fut fondé par des moines bénédictins du monastère de Toumliline (Maroc) en 1959, lui-même fondation de l’abbaye d’En-Calcat (France).

La communauté est composée de vingt-six frères, dont deux frères de vœux temporaires et deux postulants.

La vie économique du monastère est assurée par l’élevage de poules pondeuses et quelques activités secondaires (cultures, confitures). Le rayonnement du monastère est d’abord dû à l’hôtellerie qui accueille prêtres, religieux/ses, laïcs, jeunes, pour des retraites ou des récollections.

En 2015, les moines bénédictins ont fondé l’association Santé & Bien-être Sainte-Marie, au sein de laquelle officient plusieurs volontaires laïcs (médecins, infirmiers, etc.), particulièrement engagés auprès des populations vulnérables.

Depuis 2004, après les violents affrontements qui ont secoué le pays, la communauté a tenté de relancer le dispensaire pour la population locale. Sur invitation des autorités sanitaires du pays, le projet s’est transformé en grand centre de santé (maternité, laboratoire, dispensaire…) qui n’a pas su assurer son rôle en raison d’un certain nombre de facteurs : manque de moyens financiers, mauvaise gestion par les professionnels impliqués, entretien des bâtiments, frais de fonctionnement, etc.

La communauté a donc décidé l’abandon de ce projet et la réhabilitation des deux bâtiments en centre d’accueil pour les étudiants du Studium de formation philosophique et théologique du monastère, ouvert aussi aux autres communautés. Durant les six mois annuels de formation, les deux bâtiments pourront accueillir ces étudiants pour l’hébergement et les cours ; le reste de l’année, les bâtiments pourront être mis à la dispositions de groupes de jeunes pour des retraites spirituelles (capacité d’accueil : quarante-six personnes).

 

Montant souhaité : 116 230 euros

Soutenir ce projet

 

Centre1

Centre2

Centre3