Monastère bénédictin de Thien An Hue
Vietnam
Fondé en 1940 par l'abbaye de la Pierre-qui-Vire (France)

 

Demande d'aide pour une nouvelle fondation en Thaïlande

 

A la demande de Mgr Antonio Mattiazzo de Padua et avec l'accord de l'Abbé Président Bruno Marin de la Congrégation de Subiaco, les bénédictins vietnamiens ont commencé la tâche ardue d'établir un monastère bénédictin au Thai diocèse de Chiang Mai en 2010.

Mgr Antonio Mattiazzo nous a aidés pour l'achat d'un terrain de 5 hectares  sur lesquels se trouve une vieille maison pour des expériences arboricole et botanique. Ces 300 mètres carrés et cette vieille maison ont été transformé en habitation pour les moines : 7 cellules, une petite chapelle et un réfectoire. Ces facilités matérielles répondent dans une certaine mesure aux besoins de nos 7 moines dans le stade précoce de la nouvelle fondation.

fondThienAnHue1À l'heure actuelle, nous voulons envoyer plus de moines du Vietnam à la nouvelle fondation, où nos 5 moines vietnamiens et 2 postulants thaïlandais mènent leur vie contemplative, afin de renforcer la jeune communauté monastique.

Un de nos ministères traditionnels est de recevoir des hôtes et de servir  les retraitants, de sorte qu'un hébergement pour eux est toujours nécessaire.

FondThienAnHue2Après un examen attentif de toutes ces raisons, l'évêque de Chiang Mai, Francis Xavier Vira, et les moines bénédictins vietnamiens ont identifié la nécessité d'une nouvelle construction. Le bâtiment serait composé d'un rez-de-chaussée et d'un premier étage réservé aux cellules des moines. Le rez de chaussée est destiné à la chapelle et d'autres buts. La construction est sous la supervision et l'appui financier de l'évêque de Chiang Mai, FX Vira Arpondratana.

Cependant, ses ressources financières ne sont pas abondantes, et nous voulons faire quelque contribution à cette tâche. Alors que les communautés bénédictines vietnamiens sont incapables d'y contribuer parce qu'elles-mêmes ne sont pas capables d'être auto-suffisantes actuellement, nous demandons sincèrement votre aide financière.

Coût total estimé : 99 079 €.

Aide de l'AIM : 10 000 €.

Soutenir ce projet

Plan1

Plan2