Fédération Indo-Sri Lankaise (ISBF)

La Fédération Bénédictine Indo Sri Lankaise (ISBF)

par le Révérend Dr Vincent Korandiakunnel, osb, Président de l’ISBF

 

La Fédération Bénédictine Sri Lankaise et son développement ultérieur est le résultat du Congrès de Bangkok de 1968, organisé par l’AIM pour parler du monachisme en Asie.

La  première rencontre des Supérieurs monastiques en Asie s’est tenue à Bangkok, en Thaïlande du 9 au 15 décembre 1969, réalisant à cette occasion une vraie ouverture spirituelle.

ISBF1Pour la première fois, les représentants de toutes les familles monastiques de l’Asie de l’Est, se réunissaient pour discuter du présent et de l’avenir du monachisme en Orient. Etaient présents nombre de personnalités de la hiérarchie, ainsi que l’archevêque de Bangalore Mgr Simon Lourdusamy, des moines, des missionnaires, des laïcs et des experts. Les discussions portaient sur des sujets en lien avec la vie monastique, tous étant engagés dans le renouveau post-conciliaire spécialement dans l’inculturation à la lumière de Vatican II.

La première rencontre des Bénédictins indiens s’est tenue les 27-28 novembre 1969 au monastère d’Asirvanam à Bangalore avec à l’origine trois représentants : Shantivanam, Asirvanam et Shanti Nilayam. Petit à petit d’autres communautés bénédictines en Inde les rejoignent. La première appellation fut « Indian Monastic Union, » (IMU). Mais plus tard il est apparu qu’il serait plus approprié dans le contexte indien, d’utiliser le terme sanscrit « Samaj ». C’est donc devenu « samaj monastique ».

Lors de la 8e rencontre du Conseil d’administration du 25 octobre 1978, il fut décidé que, dans l’avenir on parlerait de « l’Union Monastique de l’Inde ». Le nom fut à nouveau changé lors de la 9e rencontre en décembre 1979 et on opta pour « Fédération Bénédictine Indienne ».

Son guide spirituel était Dom Mayeul de Dreuille, moine de la Pierre-Qui-Vire. Il voyait pour l’avenir le potentiel de croissance des Bénédictins dans cette partie du monde.

A la demande des bénédictins du Sri Lanka, la Fédération Bénédictine a été étendue pour les inclure. L’organisation a donc été rebaptisée « The Indo Sri Lankan Benedictine Federation » (ISBF) en 1995. 
Ainsi l'idée originelle du Congrès de Bangkok prenait naissance. Actuellement la Fédération regroupe 65 monastères.

 

Les objectifs de l’ISBF

a) Promouvoir la vie bénédictine.

b) Développer les relations fraternelles entre les membres de l’ISBF.

c) Organiser des rencontres pour développer la collaboration, la prise de décision, l’entraide entre les membres.

d) Encourager les contacts avec d’autres organisations monastiques afin de se connaître et de favoriser la réflexion sur des préoccupations communes.

e) Prendre des dispositions pour mettre en place des retraites, des cours, des centres d’études monastiques communs, la formation continue, le renouveau religieux, l’inculturation.

f) Représenter les intérêts des membres devant les autorités civiles et religieuses.

g) Fournir l’occasion de partager les besoins, les problèmes, les suggestions, les observations et les expériences des différents membres de l’ISBF.

h) Encourager et promouvoir les différentes formes de services monastiques dans l’Eglise locale.

i) Promouvoir l’œcuménisme et le dialogue interreligieux.

 

ISBF2Les activités de l’ISBF

L’ISBF cherche à mettre en œuvre les objectifs mentionnés ci-dessus. L’un des objectifs de la Fédération est le soutien mutuel et la coopération entres ses membres. Des réunions périodiques ont lieu pour discuter ou échanger sur des questions d’intérêt commun. L’ISBF organise une rencontre générale chaque année. Cette réunion se tient dans les différents monastères de la Fédération. Presque tous les Supérieurs participent à l’assemblée générale.

Deux documents au moins, sont présentés sur un thème monastique. Il y a ensuite des discussions et des échanges en groupe. Cela permet d’enrichir les connaissances dans les « rubriques » monastiques. Chaque année aussi, l’ISBF organise divers cours et sessions pour les formateurs, les novices et les jeunes moines et moniales. En plus de ces cours il y a un mois de cours à l’institut monastique sur une période de trois ans, pour les profes(ses) solennels (les) et les étudiants en théologie, sur la spiritualité monastique et la théologie. Ceux qui suivent ces cours doivent présenter une thèse sur un sujet monastique.

Actuellement nous avons des cours « mobiles », c’est-à-dire que les cours sont donnés dans les différents monastères de la Fédération.

Nous croyons fermement que nous avons besoin d’un Institut monastique permanent pour mener à bien ces différents cours.

L’ISBF a le souci du dialogue interreligieux. Les premiers efforts se sont avérés fructueux et ont conduit à la création du BID (Benedictine Inter-religious Dialogue) en Inde et au Sri Lanka.

L’AIM a largement aidé l’ISBF en fournissant du personnel et des documents pour la formation, ainsi qu’une assistance pour l’organisation de séminaires, de cours et pour les rencontres interreligieuses.

ISBF3Les membres de l’ISBF collaborent et coopèrent à rendre plus fructueux les activités de la Fédération en partageant les animateurs de retraite et les différents cours.

Une équipe de rédaction a été mise en place et diffuse des ouvrages sur des thèmes monastiques. Plusieurs livres ont déjà été publiés. La règle de saint Benoît a été traduite et publiée dans différentes langues. L’ISBF se réjouit de la croissance et de l’expansion du monachisme bénédictin en Inde et au Sri Lanka. Ses membres sont très reconnaissants à l’Abbé Primat, Dom Notker Wolf et au P. Martin Neyt, Président de l’AIM, pour leur aide indéfectible à l’ISBF et à tous les monastères en Inde. L’AIM célèbre cette année un jubilé, nous félicitons le P. Martin et tous les collaborateurs de l’AIM pour leur merveilleux service dans le monde et nous rendons grâce à Dieu pour le don de l’AIM.

 

 Cartes.pdf de l'Inde. Carte du  Sri_Lanka.pdf .