Solidarité en Afrique du Sud

La solidarité entre les monastères bénédictins d'Afrique du Sud s'inscrit dans une institution, la BECOSA. Nous donnons ici un résumé de ses statuts et un exemple récent de ce qui est vécu.

Notre visée

Nous, les bénédictins et bénédictines d'Afrique du Sud considérons que nous formons un groupe centré sur le Christ et uni pour vivre pleinement et promouvoir l'idéal bénédictin. Nous travaillons ensemble et nous nous encourageons mutuellement dans un effort pour témoigner de cet idéal. Nous montrons du respect les uns pour les autres et nous collaborons pour affronter les défis de notre époque au service de l'Église et de nos frères d'Afrique du Sud.

Les Statuts de l'Association précisent, entre autres, que le but de l'Association est de :

1. Promouvoir l'unité et la collaboration entre ses communautés affiliées.

2. Aider les communautés individuelles à vivre la vie bénédictine et à remplir leur mission dans la fidélité à la Règle de saint Benoît et à la tradition bénédictine, en accord avec leur héritage culturel et spirituel.

3. Faire connaître la présence bénédictine et promouvoir l'idéal bénédictin dans l'Église d'Afrique du Sud.

L'Association ne peut en aucun cas empiéter sur l'autonomie des communautés individuelles. L'instance principale de gouvernement et l'instrument pour initier et régler les activités de l'Association sera l'Assemblée générale annuelle.

La 11e Assemblée générale annuelle

Elle s'est tenue à l'abbaye d'Inkamana, sous la présidence de Sr Pia Lansang du prieuré de Windhoek, Namibie.

Extraits des rapports des communautés

La communauté du Christ Roi, Polokwane, Afrique du Sud, a décidé de s'affilier à la Fédération Sainte-Scholastique à laquelle appartiennent les bénédictines d'Erie, Pennsylvanie, USA.

Oshikuku, Namibie : la Supérieure générale, Mère Irmgard, et sa Vicaire ont visité la Tanzanie pour voir comment vivent les bénédictines africaines et prendre des idées. Deux bénédictines américaines du monastère de Saint-Walburga, USA, sont venues en visite pour enseigner l'anglais aux jeunes en formation, et la spiritualité monastique aux formatrices. Les OMI de Namibie avaient construit un noviciat pour le noviciat d'Afrique du Sud à Grootfontein. Le bâtiment était terminé et même en partie meublé. Oshikuku l'a acheté aux OMI et est heureux d'avoir un endroit pour son noviciat qui était hébergé dans de mauvaises conditions.

Les bénédictines missionnaires de Tutzing, Windhoek, Namibie : une rencontre panafricaine des formatrices doit se tenir en Namibie en août 2002. Y participeront les membres du Généralat, les Prieures et les formatrices des prieurés d'Afrique (Nairobi, Peramiho, Ndanda, Windhoek, Angola et Jinja). Les soeurs d'Oshikuku sont également invitées. Le thème est : Formation des jeunes membres en Afrique, et les sujets abordés seront :

  La Règle de saint Benoît.

  Spiritualité des femmes en Afrique.

  Partage des manuels de formation.

  Recrutement.

  Exigences pour l'admission.

- Grahamstown, monastère anglican de la Sainte-Croix : le Père Prieur Timo­thy a amené deux novices pour leur donner l'occasion d'une immersion parmi d'autres bénédictins. Son Ordre a décidé de rester en Afrique du Sud.

- Abbaye d'Inkamana, Afrique du Sud : le Père Abbé Gernot trouve que les jeunes de la communauté ont mûri et progressé dans leur compréhension de la vie bénédictine ; ils sont originaires de plusieurs pays, ce qui est un bon témoignage. La communauté peut commencer un ministère de retraites au couvent que les soeurs ont quitté ; l'école primaire ne continuera pas.

Monastère du Christ Verbe, Zimbabwe. La communauté réfléchit sur les qualifications que doivent avoir les jeunes gens qui veulent entrer ; il n'y aura pas de programme pour des candidats. L'instabilité politique du pays persiste ; à ce moment-là il n'y avait ni huile, ni sucre, une grave sécheresse et deux millions d'affamés.

Rosettenville, Afrique du Sud, soeurs anglicanes du Saint-Paraclet : elles ont décidé de construire un couvent pour héberger les vocations.

Abbaye Saint-Benoît Subiaco, Polokwane : des hommes armés de couteaux et de fusils ont pillé le monastère ; un terrain dont le monastère est propriétaire risque d'être pris par des gens qui le revendiquent comme étant à eux.

Waldfrieden, Namibie : son ministère est de desservir deux paroisses et diriger une école ; il y a des plans pour construire un monastère séparé de la mission sur un terrain à proximité.

Formation aujourd'hui

Mère Irmgard Poroto a fait à l'Assemblée générale un exposé sur "L'initiation à la vie monastique selon la Règle de saint Benoît dans le contexte de nos sociétés et de nos cultures d'aujourd'hui". Une discussion s'en est suivie sur ces questions :

1. Que faut-il demander aux formateurs et à la communauté pour "convaincre" les nouveaux arrivants que la vie monastique les mène à Dieu ?

-  Les jeunes doivent se sentir à l'aise et aimés.

-  Le pardon doit être un mouvement mutuel de part et d'autre.

-  Tout le monde n'est pas fait pour la vie monastique.

2. Pratiquement que signifie "correction" pour le monde d'aujourd'hui ?

- La correction c'est d'abord apprendre à se connaître.

- Celui qui corrige n'est pas forcément un ennemi.

3. Comment "revêtir l'Esprit du Christ" est-il un défi pour les nouveaux arrivants pour adapter leur culture à la vie monastique ?

-  Qu'est-ce que "l'Esprit du Christ" ?

-  Jésus lui-même était ferme, mais aimant, il laissait la place pour la croissance et le progrès personnels.

-  Comparer l'Écriture avec notre culture.

-  Les ancêtres ne peuvent interférer avec la volonté de Dieu.

-  Dieu est le Dieu d'Abraham, mais Abraham était l'ancêtre, on ne l'adorait pas.

-  L'entrée au monastère est l'entrée dans une nouvelle famille.

Le séminaire de la BECOSA pour les jeunes s'est tenu en août 2001 à Nubuamis. Le thème en était "L'initiation à la vie monastique aujourd'hui dans le contexte de la Règle de saint Benoît", donné par l'Abbé Willibrord. Les participantes furent les soeurs d'Oshikuku et de Windhoek. Les sujets couvraient les valeurs bénédictines de la communauté : hospitalité, prière, humilité, obéissance et silence. D'autres ateliers pour les profès temporaires et pour les formateurs sont prévus. Les textes des conférences de l'Abbé Willibrord ont circulé et ont été très appréciés.