Assemblée générale de Surco - septembre 2007

Mère Alejandra Izquierdo,
Monastère de la Assunción de Santa Maria, Chili.

Du 18 au 21 septembre 2007 s'est tenue la XVIème Assemblée générale du SURCO à l'abbaye de Nuestra Señora de la Esperanza, à Rafaela. Elle a été présidée par le Père Eduardo Gowland, Président du SURCO, qui, après avoir célébré l'Eucharistie, a ouvert la première session en souhaitant la bienvenue à tous les participants. Les participants étaient au nombre 20 moines et 13 moniales, parmi lesquels des Supérieurs et des délégués de toutes les Communautés de la Conférence.

Dans son introduction, le Père Eduardo a donné une information sur les activités réalisées entre 2004 et 2007, en ce qui concerne les cours et les rencontres, et il a demandé à l'Assemblée des suggestions pour l'avenir, à propos des thèmes, de la fréquence de certaines activités et des lignes à travailler. Il a aussi remercié les monastères qui ont accueilli les participants aux diverses activités de cette période.

Il a aussi informé que le Saint Siège avait accepté l'incorporation de la Communauté de Santiago del Estero dans la congrégation de la Santa Cruz del Cono Sur ;

On a ensuite donné des informations sur le dernier « Cours de chant et de musique » réalisé au Monastère de Los Toldes, (Argentine), auquel ont participé des directeurs de chœurs, des chanteurs et des organistes ; des nouvelles aussi sur la « Rencontre de formateurs » qui s'est tenue au monastère de Las Condes, (Chili). Les exposés ont été donnés par le Père Osvaldo Donnici - qui donnait le cours - et par l'Abbé Benito Rodríguez. On a donné ensuite une information sur les deux cours réalisés à Los Toldos : « La Lectio » et « La RB » pour les jeunes profès ; « Mystagogie et édifice ecclésial pour les profès perpétuels, et « la Retraite de Supérieurs » guidée par le Père Abbé Bernardo Olivera. Tout cela s'est fait avec propositions et commentaires de l'Assemblée.

L'après-midi, le Père Abbé Benito Rodriguez a donné une conférence interactive sur Aparecida, qui était un thème central de l'Assemblée, il a fait une lecture partagée des thèmes transversaux du document et a parlé du discours inaugural du pape Benoît XVI qui articule tout le document.

Le mercredi 19 au matin, nous avons reçu une information sur les Carnets Monastiques et sur un service d'édition appelé ECUAM destiné à éditer des ouvrages d'intérêt pour les monastères confié à Mère Isabel Guiroy.

Le Père Enrique Contreras a parlé de l'intérêt de créer un site internet du SURCO. Il y a eu un échange d'idées sur la finalité, l'intérêt et les possibilités de l'utiliser comme moyen d'évangélisation, un outil pour se faire connaître, un facteur de communion et d'enrichissement entre les monastères et de présence monastique sur le web.

Monseigneur José M Arancedo, archevêque de Santa Fe, a eu un échange avec nous à propos de la Conférence de Aparecida, il nous a transmis toute la ferveur de qui a participé à cet événement ecclésial, en concluant avec un défi pour les moines : « comment vivre cela à partir de notre vie communautaire et ecclésiale ».

L'après-midi, nous avons reçu une information sur les activités de la Région Andine (Monastères osb et ocso du Chili) par le Père Benito Rodríguez et Mère Alejandra Izquierdo : cela comprenait des cours, des rencontres de Supérieurs, de formateurs, d'équipe d'économat et de jeunes professeurs, et la tenue de la journée de tous les moines et les moniales bénédictins et cisterciens du Chili au Monastère de Los Condes. Le cardinal Errázurriz, président du CELAM a assisté à cette journée et il a aussi participé au partage sur le thème de la préparation d'Aparecida, à laquelle chaque monastère avait déjà travaillé ; et l'après-midi, nous avons réfléchi sur l'encyclique Deus Caritas est à partir du travail préparatoire de chaque monastère.

Le père Eduardo a parlé de l'expérience de la Rencontre des Hôteliers, qui a duré 6 jours organisées par le SURCO à Rengo, et qui a rassemblé 29 participants. Cette rencontre a toujours été présidée avec sagesse par le Père Eduardo.

Le jeudi 20, le Père Abbé Carlos Oberti nous a donné une autre conférence sur le document de Aparecida avec des considérations sur la formation des disciples et la mission dans la vie monastique, dans le but de stimuler une réflexion personnelle et de groupe, en mettant l'accent sur l'axe du document et sur son parallèle avec la RB. Ensuite s'est tenu un travail de groupe sur le thème.

L'après-midi a débuté par un partage sur l'expérience vécue par les 7 participants qui étaient présent au Xe EMLA au Brésil, avec des commentaires et des observations dans un climat très fraternel, le même climat qui s'est vérifié pendant toute l'assemblée, à l'occasion des réunions et des pauses, intercalées entre les heures de l'Office divin et commençant chaque journée par l'Eucharistie, célébrée avec toute la communauté de Rafaela, dans sa nouvelle église.

La session s'est terminée par une séance plénière sur Aparecida animée par le Père Abbé Enrique Contreras, au cours de laquelle on a tenté de se concentrer sur la mission du moine aujourd'hui et sur la manière de créer des espaces de communion à partir desquels nous pourrions rayonner la beauté et la prière, l'écoute, la stabilité et l'accueil. Être moine nous fait rayonner la lumière du Christ, en étant unis au Christ. Vivre le silence qui nous ouvre à l'écoute comme dimension missionnaire. Cela ne peut se réaliser qu'à partir d'une vraie conversion qui nous conduira à cette « rénovation », si nous nous laissons conduire par le même Esprit Saint qui a entraîné les évêques.

« À Aparecida, par la voix de nos pasteurs, comme l'a fait saint Benoît, en héritiers d'une bénédiction et avec le cœur plein de gratitude d'appartenir au corps de l'Église, au corps de la Conférence des Communautés du Cône Sud, au corps de ma communauté, qui est le lieu où l'Esprit Saint a agi et continuera d'agir... »

Le vendredi 21, fête de saint Matthieu, Monseigneur Carlos M. Francini, évêque de Rafaela, a présidé l'eucharistie. Dans son homélie, il nous a mis au défi de « construire l'unité dans la diversité pour nous tenir au chemin apostolique de l'Église et arriver ainsi à la maturité chrétienne qui signifie être fermes sur l'essentiel pour être ouverts au dialogue et aussi au rejet, en construisant dans la diversité des charismes l'unité de l'Église. »

De nouvelles propositions ont été faites pour les futures activités et nous avons terminé par l'évaluation qui s'est révélée très positive, et nous avons remercié le Père Eduardo Gowland, les autorités du SURCO, les conférenciers, la Mère M. Teresa et les sœurs de la communauté pour leur accueil attentif et généreux.

Traduction : Mr Paul Dupuis