Pérou - le monastère de l’Incarnation.

Le 20 août 2006 les moines de Belmont en Grande-Bretagne et au Pérou célébraient  le jubilé d’argent de la fondation du monastère de l'Incarnation. À l'invitation de l'archevêque de Piura et encouragé par les moniales bénédictines de Tyburn, maintenant à Sechura, la communauté de Belmont sous l'Abbé Jerome Hodkinson a envoyé trois moines pour commencer la vie monastique dans la paroisse de Saint André à Tambogrande. Les frères Luc, David et Paul étaient les pionniers et ils ont été rejoints par Fr Mark (maintenant évêque de Menevia) en 1984, dont la tâche était de construire un monastère dans la région de San Lorenzo.

Tambogrande était une paroisse d’environ cent mille âmes dispersées au-dessus d'un vaste secteur de brousse et de désert avec 123 églises et chapelles. Avec l'aide des soeurs de Notre Dame, nous avons formé cent catéchistes, commencées des écoles dans beaucoup de villages périphériques aussi bien que des cliniques et des  soupes populaires. Les frères Luc et David devaient rester ici pendant neuf années.

En août 1986 la vie dans le nouveau monastère a été inaugurée par Fr Paul et ses deux chiens. Il n'y a aucune tradition de vie monastique pour les hommes au Pérou et ainsi les vocations sont venues lentement et ont persévéré avec difficulté. En outre, la vie dans le monastère était très dure, en particulier pour n'importe qui venant d'une ville avec l'eau courante, les sanitaires et l'électricité. Étant près de l'équateur il faisait également extrêmement chaud plus grande partie de l'année et ce n’est pas tout le monde qui pourrait vivre avec des moustiques, des scorpions, des tarantules et une abondance de serpents mortels. Nous avons exploité une ferme de cinquante hectares produisant de la pierre à chaux et en même temps avons construit une petite hôtellerie pour des retraites et de la formation. Le frère Luis était le premier Péruvien à faire des voeux solennels et à être ordonné prêtre.

En 1994 on nous a demandé le soin pastoral de la paroisse de San Lorenzo, petite pour le  Pérou, avec environ trente cinq mille âmes et seulement trente huit églises et chapelles. Ici nous avons été aidés par des soeurs Dominicaines. Là aussi des catéchistes ont été formés et beaucoup de travail a été effectués dans l'éducation et la santé. Le frère Joseph est prêtre de la paroisse depuis 1999 et vit dans la ville principale de Cruceta. Il restera probablement ici à l'avenir. De 1990 à 2001 frère David s’est occupés de plusieurs paroisses.

C'est devenu la coutume que nos novices fassent une partie de leur noviciat à l'abbaye de Guatape en Colombie et les moines colombiens ont passé de longues périodes avec les frères au Pérou. Nous sommes très reconnaissants à l'Abbé et à la communauté pour leur appui. En décembre 2000 frère Paul a été élu Abbé de Belmont et bientôt après le frère Simon a été nommé supérieur. Le frère Mario, le deuxième Péruvien à faire des voeux solennels, est devenu maître des novices. Au fil des années il devenait  évidente que par la suite la jeune communauté devrait se déplacer plus en ville pour faciliter de meilleures communications et pour garantir des études pour les frères. Nous avons commencé à chercher sérieusement un nouvel endroit. Grâce à la prière  des soeurs cisterciennes de Las Huelgas, situé à Lurin, nous avons fini par trouver et acheter onze hectares dans la vallée de Lurín non loin de la ville antique de Pachacamac, à une heure environ au sud de Lima.

Le projet de construire le nouveau monastère a été confié au frère Léon. Avec l'aide généreuse des bienfaiteurs et la compétence professionnelle de notre ingénieur, Javier Garrido-Lecca, nous pouvions construire la future hôtellerie,  première étape du complexe monastique. Le monastère du nord a été vendu à un organisme qui travaille avec des fermiers et des bergers. La communauté a quitté avec tristesse sa vieille maison après la célébration du Triduum. La première pierre a été bénie par l'évêque de Lurín le 21 mars. Vers mi-août les nouveaux bâtiments étaient miraculeusement prêts pour être habité et la première célébration importante avait lieu au jour même de notre jubilé d’argent, les voeux solennels du frère Alex. Nous attendons maintenant l’inauguration officielle et la bénédiction au début de l’année prochaine.