Expérience caritative des Soeurs de Tutzing en Namibie

Rapport du Prieuré de Windhoek auprès des malades atteints du SIDA, des orphelins et des personnes âgées. Activité de Shambyu et Tondoro, deux missions dans le Kavango. Sr Margaret Mary Shintango, osb., est représentant régional du ‘Catholic Aids Action’ au Kavango.

A Tondoro, 21 volontaires soignent à domicile 138 personnes. Parmi elles 85 sont séropositives. Ils s’occupent également de 469 orphelins dont les parents sont morts du SIDA. Les soignants encouragent et soutiennent, organisant des sessions de conseil avec malades et orphelins qui, pour la plupart, sont très pauvres. On pourvoit à leurs besoins élémentaires, et on leur dispense le traitement médical dont ils ont besoin, grâce aux médicaments qui nous sont envoyés. Sr Josefine Shikongo, osb., infirmière, les encourage à mener une vie normale sans s'isoler de la société. Elle prie avec eux et les aide sur le plan spirituel.

L’aide aux sidaïques catholique de Rundu (Catholic Aids Action) a établi 9 bureaux dans les 13 régions et a formé plus de 1000 volontaires au fil des ans. Ces volontaires visitent les séropositifs, à leur domicile, leur dispensent conseils et appui spirituel, à eux et à leur famille. Les soins incluent la toilette des malades, l’entretien de la literie pour les malades abandonnés, la préparation des repas… Ils vont chercher de l'eau pour les malades, font les courses, rapportent le mahangu[1], bandent leurs blessures et remplissent les formulaires pour les hôpitaux.

Kavango Est et Ouest a formé 300 volontaires qui soignent 400 personnes et 3000 orphelins et enfants. La plupart des séropositifs ont entre 15 et 49 ans. Cela pose un vrai problème au niveau national puisque c’est la population en âge de travailler aujourd’hui et demain. Dans quelques années, seules les personnes âgées et les tout jeunes vont survivre - à moins que même les plus jeunes ne soient alors infectés. L’ardeur à l’ouvrage de tous les volontaires et les ressources mises en commun allègent la souffrance des si nombreux malades. Aujourd’hui nous ne pouvons que faire de notre mieux dans l’espoir d’un avenir meilleur...

[1] En Namibie le mahangu est un millet perlé, céréale qui, pilée, fournit la nourriture de base.