Nouvelles de Chine, ville de Meihekou, province de Jilin

Soeurs de Tutzing

De l’hôpital Aimin, à Meihekou

Des miracles se produisent ! Des transformations se réalisent ! Oh, pas ces changements immédiats mais des transformations par étapes, par des soins affectueux. Récemment Sr Mirjam Schweiger recevait en thérapie à l'hôpital de Aimin une fillette âgée de 17 mois. La petite montrait une opposition farouche au traitement qui devait lui permettre de bouger ses mains et de marcher, chose qu'elle était incapable de faire à son arrivée dans le service. Lors de la première consultation, l’enfant ne pouvait même pas se retourner ou mouvoir ses membres. Maintenant elle peut marcher tout à fait normalement. Un miracle ? Oui, c'est un miracle qu'elle puisse désormais mener une vie tout à fait normale, ce qui semblait précédemment impossible à elle et aux siens.  Avec sa qualification professionnelle, son attachement et son amour pour des enfants qui nécessitent des soins particuliers, Sr Mirjam apporte un nouvel espoir et de la joie aux enfants et à ceux qui sont témoins de telles transformations.

Un autre genre de miracle, très différent, a lieu dans l'église de Meihekou. Au début l’église était très modeste, dans des conditions peu propices ; aujourd’hui elle s’est développée au point de postuler un statut de paroisse indépendante. A l’origine, il y a onze ans, un prêtre âgé et prévoyant avait acheté deux petits bâtiments d’un étage. Aujourd’hui l’un sert de lieu de culte et l'autre de résidence pour un prêtre et un vieux ménage entretenant l’église. Il n'y avait aucune évidence historique à ce qu'une église catholique ait existé dans cette ville, c’est pourquoi le gouvernement était peu disposé à en voir une s’installer. Mais la situation a évolué peu à peu. Maintenant par la Providence divine un prêtre a été affecté comme pasteur de cette église naissante. Si les bâtiments n’ont pas changé depuis 11 ans l'église vivante a brusquement commencé de se développer. Qui  peut lire dans l'esprit et le plan de Dieu ?