Nouvelles fondations et Autres Nouvelles

Informations recueillies par le Père Jacques Côté, osb

NOUVELLES FONDATIONS

Comme au début de chaque année nouvelle, nous sommes heureux de pouvoir annoncer les fondations récentes suivantes. D’autres fondations sont en préparation que nous espérons pouvoir faire connaître dans les prochaines années. Comme par le passé, nous incluons les fondations réalisées en Europe et nous ajoutons quelques nouvelles supplémentaires concernant le développement des monastères.

AFRIQUE


NIGERIA

Illah. Cette communauté, fondée en 1982 par le fondateur du monastère trappiste de Awhum, mais qui s’était développée sous la direction de l’évêque du lieu, a été officiellement intégrée à l’Ordre des Cisterciens de la Stricte Observance (OCSO) lors de son 73ème Chapitre général tenu à Assise, Italie, en octobre 2005. Cette jeune communauté est composée de 10 profès solennels, 6 profès temporaires 2 novices et un oblat. Le Père immédiat est l’Abbaye de Genesee aux États-Unis. Cette incorporation est comme une nouvelle fondation dans l’Ordre cistercien.

TANZANIE

Karatu. Fondation commencée en 2002 par les moniales bénédictines camaldules de Mafinga, Tanzanie. Le document officiel d’érection a été signé en 2005. 7 moniales professes solennelles se trouvent actuellement sur les lieux.

TCHAD

Lolo. Le 16 avril 2005 a marqué l’envoi officiel au Tchad, pays majoritairement musulman, de 7 moniales africaines du monastère de Saint-Sauveur, Lubumbashi, en République Démocratique du Congo. Le nouveau monastère appartient à la Congrégation missionnaire de la Reine des Apôtres, fondée en 1921 par le Père Abbé Théodore Nève et actuellement affiliée à la Congrégation bénédictine de l’Annonciation. Il est situé dans le village de Lolo, à 30 kilomètres de Moundou son diocèse d’appartenance. Cf. Bulletin de l’AIM no 84 (2005) Édition française pp. 81-82

ASIE

INDE

Karungalakudy. La croissance de l’Abbaye bénédictine d’Asirvanam, Inde, - environ 60 membres actuellement - a suscité la fondation de 2 nouveaux monastères en 2 ans. En 2003, un terrain de 25 acres planté principalement d’arbres de noix de cocos et de mangos a été acheté près de ce village du district de Shivagangai. L’évêque du lieu a béni la propriété le 19 mars de la même année.

Pinakadimi. Voici le deuxième monastère fondé par les moines de l’Abbaye d’Asirvanam. Le monastère a été béni le 4 décembre 2004. Il y a déjà un groupe assez consistant de candidats à la vie monastique.

EUROPE

FRANCE

Meymac. Le monastère des moniales trappistes de Meymac a obtenu l’autonomie au Chapitre générale de l’Ordre en octobre 2005. Le nouveau Prieuré est une fondation de Laval, France, et possède un grand rayonnement spirituel dans le diocèse de Tulle. La communauté est composée de 5 moniales. Cette fondation n’avait pas encore été mentionnée ici.

RÉPUBLIQUE TCHÈQUE

Policany. Les moniales trappistes de Vitorchiano, Italie, préparent depuis plusieurs années une fondation dans le district de Benesov, diocèse de Prague, à environ 80 kilomètres de cette ville. Le monastère est actuellement en construction. Le groupe des fondatrices comprend 5 Italiennes, 4 Tchèques et une Hongroise.

AUTRES NOUVELLES

CHINE

Nous pouvions lire, dans un récente livraison de Missionsblätter de l’Abbaye de St. Ottilien, en Allemagne, les informations qui suivent. Un groupe de 22 recteurs et directeurs spirituels de 12 Séminaires de la Chine continentale – dont la plupart n’avaient jamais quitté leur pays – ont suivi, en juillet et août 2005, un programme de spiritualité d’une durée d’un mois en Europe. Les principaux monastères hôtes ont été St. Ottilien, en Allemagne, et Camaldoli en Italie. Les conférences étaient fortement centrées sur la spiritualité bénédictine. Un bon nombre de visites à des personnes et lieux d’intérêt majeur pour les participants avaient été prévues. Ils ont aussi participé, à la fin de leur séjour, à l’audience hebdomadaire de Benoît XVI à Rome.

Des moines non chinois ont également été invités par les autorités chinoises locales à faire des tournées en Chine pour faire connaître la vie monastique chrétienne dans le pays. Un calendrier pour 2006 avec des photos de monastères bénédictins occidentaux a été imprimé et distribué en Chine continentale.

CORÉE DU SUD

Séoul. La Congrégation des Sœurs Bénédictines Missionnaires de Tutzing a ouvert dans cette ville, en octobre 2004, une nouvelle maison d’accueil pour les personnes âgées, le Po-Cheon Benedictine Village.

INDE

Mariapuram. La Congrégation des Soeurs bénédictines de St. Lioba, dont le Prieuré majeur se trouve à Bhopal, a ouvert un nouveau poste de mission à Mariapuram. Les soeurs sont engagées dans l’éducation.

Rajhot. La communauté des Sœurs Bénédictines Missionnaires de Tutzing fondé à Punalur au Kerala en 1998, a établi un poste de mission à Rajhot dans l’État du Gujarat. Dans ce diocèse, la liturgie est célébrée suivant le rite Syro-Malabar.

Teok. Depuis quelques années déjà, la maison de retraite de ce diocèse est gérée par des moines sylvestrins du Prieuré de  Makkiyad.

Umran. Le 11 juillet 2004, 4 jeunes filles autochtones de la Birmanie (Myanmar) faisaient leur première profession au monastère de Umran, Meghalaya, dépendant de Shanti Nilayam. Ce sont les 4 premières bénédictines de nationalité birmane. D’autres se trouvent actuellement au noviciat.

FRANCE

Douai. L’abbaye bénédictine de Douai, en Angleterre, tire son origine d’une fondation faite en France au XVIIème siècle près de Paris, puis reprise à Douai près d’Arras en 1818. En 1903, en raison des lois antireligieuses françaises, les moines durent fuir en Angleterre. Au début de novembre 2005, 2 moines de Douai, Angleterre, sont revenues à Douai, France, pour se mettre au service de l’église locale.

INDONÉSIE

Lamanabi. Ce monastère de moines trappistes, fondé par Rawaseneng en 1996, vient d’être élevé au rang de Prieuré autonome. La communauté compte 6 profès solennels, 5 profès temporaires, 3 novices et 2 postulants.

ITALIE

Rome. Le 23 juin 2005, le Père Edmund Power, osb, a été béni Abbé de l’Abbaye Saint-Paul hors les Murs par son Éminence le Cardinal Angelo Sodano, Secrétaire d’État. Depuis le 7 mars cette abbaye n’est plus Nullius et dépend directement du Père Abbé Primat de la Confédération bénédictine. La communauté compte actuellement 25 membres de 12 nationalités différentes.

NIGERIA

Awhum. Le monastère des moines trappistes de Awhum fondé en 1970 vient d’être érigé en Abbaye. La communauté est l’une des plus importantes en nombre de l’Ordre des Cisterciens de la Stricte Observance (OCSO). Le monastère possède une grande hôtellerie de 90 chambres.

Nsugbe. Cette communauté trappiste, d’abord fondée à Bamenda au Cameroun et transférée à cet endroit en 1985 à la demande de l’évêque d’Onitsha, aujourd’hui le Cardinal Arinze, est composée de 10 profès solennels, 6 profès simple, 4 novices, un postulant. Elle a récemment reçu le statut de Prieuré simple indépendant. Les monastères irlandais de l’Ordre ont beaucoup aidé au développement de ce monastère.

PHILIPPINES

Matutum. Ce monastère de moniales trappistes fondé il y a 10 ans par Vitorchiano en Italie vient d’être érigé en Prieuré majeur. La communauté est composée de 15 professes solennelles, dont 8 fondatrices, 3 professes temporaires et 4 novices.

RÉPUBLIQUE DOMINICAINE

Jarabacoa. Ce monastère de moines trappistes, fondé en 1986 par Viaceli en Espagne, a aussi été élevé au rang de Prieuré simple autonome. La communauté est composée de 6 profès solennels, de un profès temporaire et de 2 novices.

VATICAN

Après les Clarisses et les Carmélites, c’est maintenant le tour les Bénédictines d’assurer, par la prière, le soutien au Vicaire du Christ. En effet, depuis octobre 2004, un groupe de 8 moniales bénédictines de différentes nationalités occupent le monastère « Mater Ecclesiae » voulu à cette fin à l’intérieur de la Cité du Vatican par sa Sainteté le pape Jean-Paul II.

VIETNAM

25 supérieurs et délégués des Communautés vietnamiennes de l’Ordre de Citeaux (OCist) étaient présents lors des assises du dernier Chapitre général de l’Ordre tenu à Rome en 2005. Tous en effet avaient reçu de leur gouvernement l’autorisation de faire le voyage en Italie. Vu le grand nombre des vocations dans ce pays, presque la moitié des membres de cet Ordre sont maintenant Vietnamiens.