Monastère du Christ-Roi, El Siambón

Benito Veronesi, osb., abbé

Le 22 octobre 2005, Mgr Luis Héctor Villalba, archevêque de Tucumán, a présidé la liturgie solennelle de la Dédicace de l’église et de l’autel du monastère du Christ Roi à El Siambón, Tucumán, Argentine. L'église, construite il y a bien longtemps, a été totalement restaurée grâce au soutien de monastères d'Europe, de nombreux bienfaiteurs et aussi grâce au gros effort consenti par la communauté. L'autel est une roche imposante de trois ou quatre tonnes, apportée depuis un fleuve  distant de 8 Km du monastère. Pour cette si importante célébration, la communauté de El Siambón avait invité moines et moniales de presque tous les monastères du Cono Sur (Sud de l’Amérique Latine) et un grand nombre de fidèles amis du monastère.

Pratiquement à la veille du 50ième anniversaire de la fondation du monastère (le 7 avril 2006) nous, moines de El Siambón, voyons se réaliser les rêves accumulés pendant tant d'années. Nous souhaitons partager avec les lecteurs du bulletin de l’AIM ce que nous disions à nos soeurs et frères du Cono Sur : la ROCHE de notre autel porte les marques des fractures douloureuses faites par la férocité de la nature de nos montagnes;  et les pierres des murs le sceau du marteau et le poinçon des maçons. Nous, moines de El Siambón, portons avec joie et gratitude les cicatrices de notre propre péché qui est guéri par l'Auteur de l'histoire du Salut: « Tunsiónibus, pressúris expoliti lápides suis coaptántur locis per manum artíficis; disponúntur permansúri sacris aedificiis - Les pierres travaillées par les coups, les pressions, sont ajustées à leur place par les mains de l’artisan, disposées pour demeurer dans la construction sainte[1] ». Nous voulons partager avec vous notre Magnificat, que la Vierge de El Siambón nous a enseigné au cours de tant d'années.

[1] hymne latine des Vêpres du Commun de la Dédicace