Construction d’un bâtiment pour les emplois

Projet 6485 - Moniales bénédictines de Sadori, Togo

 

 

Situation générale

SadorientreeLe Togo est un pays d’Afrique de l’Ouest dont la population est estimée en 2017 à environ 7,6 millions d’habitants. Il est l’un des plus petits États africains : il s’étire sur environ 700 km du nord au sud, avec une largeur n’excédant pas 100 km. Il est divisé en cinq régions administratives et comprend une cinquantaine d’ethnies. La langue officielle est le français ; il reconnaît deux langues nationales : l’éwé (pratiqué plutôt au sud de Lomé) et le kabiyé (pratiqué plutôt au Nord).

L’animisme est pratiqué par 50 % de la population, suivi du catholicisme (env. 26 %) et de l’islam (env. 15 %), puis du protestantisme (env. 9 %).

L’économie du Togo repose essentiellement sur la culture vivrière qui représente l’activité de 65 % des travailleurs. Le reste de la main-d’œuvre vit de la culture du cacao, du café, du coton mais surtout des mines de phosphates qui sont vitales au pays. Le Togo est d’ailleurs le cinquième producteur mondial de phosphates. Le pays est au palmarès des sept premiers producteurs africains de coton au milieu des années 2010.

À l’instar de nombreux pays africains (Sénégal, Île Maurice, Namibie), le Togo s’est doté d’une zone franche dès la fin des années 80. Ainsi, dans cette zone sont implantés des sociétés pharmaceutiques, des fabricants d’huiles végétales, des assembleurs informatiques, des distributeurs de produits cosmétiques, des prothésistes dentaires ou des entreprises de transport routier. Depuis le début du conflit en Côte d’Ivoire, le Togo est devenu une plateforme portuaire très importante pour les opérateurs de l’ouest africain. Le port de Lomé, seul port en eau profonde de la sous-région, est donc une zone franche qui ne cesse de se développer rapidement. Le pays fait partie de la CEDEAO.

 

SadoricteHistorique

Le monastère de Sadori a été fondé par l’abbaye bénédictine de Dzogbegan en 1994. Il se situe au nord du Togo, en milieu musulman, dans le diocèse de Dapaong.

 

Statistiques

En 2014, la communauté comprenait cinq sœurs. Elle a accueilli au noviciat la première jeune originaire de Dapaong ; quelques postulantes et aspirantes fréquentent la communauté.

 

Activités

La communauté a plusieurs activités : yaourterie, charcuterie, herboristerie, apiculture. Elle a lancé une nouveau secteur de revenu en confectionnant des boissons qui semblent susciter un certain intérêt auprès de la population.

 

SadoriyaourterieRequête

Les bâtiments du monastère ne sont pas encore tous construits. Pour l’instant, certains secteurs comme la bibliothèque, la comptabilité, le stock du magasin, sont hébergés dans des cellules. La cuisine se trouve actuellement dans un local de substitution très étouffant. La communauté envisage en priorité la construction d’un bâtiment pour héberger tous les emplois. Le coût total de cet investissement est évalué à 56 263 euros.

 

Montant souhaité : 30 000 euros

Soutenir ce projet