Extrait de l'article paru dans le livre du cinquantenaire de l'AIM « si loin si proche »

Institut monastique aux Philippines

Savio Maria Siccuan, osb,
coordinateur de l'institut monastique des Philippines

 

Depuis 1997 jusqu’aujourd’hui, l’Institut monastique, avec ses intervenants de premier plan, a permis et continue de permettre à tous les participants de se rappeler de revenir à leur coeur, et de se souvenir de leur idéal monastique. Ils sont prêts à revenir à leur coeur et à y chercher les plus profonds désirs de leur vocation monastique. Ils reviennent alors de l’Institut monastique rafraîchis, revitalisés et très impatients de partager avec leur communauté respective les enseignements qu’ils ont récoltés. Ils sortent de l’Institut monastique tout enflammés par la vision des pères et mères monastiques.

L’Institut monastique des Philippines est dû principalement à un projet de l’Abbé Eduardo Africa, osb, de faire du monastère de la Transfiguration un centre de renouveau monastique. 1997 fut le témoin de la première assemblée bénédictins-cisterciens à Malaybalay, avec pour intervenante rien moins qu’Esther de Waal. Ce qui a commencé comme une rencontre bénédictins-cisterciens, prévue simplement pour les supérieurs monastiques et les formateurs, a évolué pour devenir une Institut dédié aussi aux acteurs du renouveau et aux personnes en formation. Cela signifie que l’Institut ne vise plus seulement les soucis de quelques personnes privilégiées qui ont une charge dans un monastère, mais les besoins de toutes les autres composantes d’une communauté monastique : par exemple, des moines qui viennent de célébrer leurs 30 ou 50 ans de profession, des formateurs et des personnes en formation. Chaque année, la moyenne de participants tourne autour de 60 ou 70, venus de tout l’archipel.

Ce qui rend cet Institut monastique tellement extraordinaire, c’est le niveau et la profondeur des intervenants invités depuis maintenant 33 ans. Chacun de ces intervenants est un expert et un érudit dans son domaine professionnel.

• 1997 – Esther de Waal : conférencière internationale, auteur d’ouvrages sur la spiritualité monastique et celtique. Les sujets abordés : les voeux monastiques d’obéissance, la conversion des moeurs et la stabilité.

• 1999 – Columba Stewart, osb. Professeur de théologie à l’université de théologie Saint John, Collegeville, Minnesota. Sujet : Les Passions des premiers moines.

• 2000 – Abbé Francis Benedict, osb, abbé émérite, abbaye Saint Andrew, Valyermo, Californie. Sujet : l’humilité (tiré de son livre : « Truthful Living »).

• 2003 – David Lavich, ocso, moine de Saint Joseph Abbey, Spencer, Massachusetts. Sujet : thèmes monastiques : la prière, les voeux, la lectio et Marie.

• 2005 – Mary Forman, doyen associé, Ecole de théologie, université Saint John, Collegeville, Minnesota. Sujet : la vie commune dans la pensée des Pères et Mères du Désert.

• 2006 – Aileen Bankemper, osb, Clinique Psychologique, monastère Sainte Walburge, Covington, Kentucky. Sujet : les relations interpersonnelles et le vœu de conversatio.

• 2007 – Columba Stewart, osb, professeur de théologie, université Saint John, Collegeville, Minnesota. Sujet : Evagre le Pontique.

• 2008 – Mère Irene Dabalus, ancienne prieure générale des bénédictines de Tutzing. Sujet : la prière dans les années de crépuscule.

• 2009 – Sœur Pia Lansang et sœur Pauline Trevino, osb, bénédictines de Tutzing aux Philippines. Sujet : les Psaumes dans la vie monastique et la prière.

• 2010 – Columba Stewart, osb, professeur de théologie, université Saint John, Collegeville, Minnesota. Sujet : la création d’une culture monastique.

• 2011 – Monseigneur Broderick S. Pabillo, évêque auxiliaire de Manille. Sujet : le visage de la pauvreté aux Philippines.

A vrai dire, depuis 2002, au monastère de la Transfiguration, nous n’avons plus le projet de continuer à accueillir un Institut monastique, parce que cela demande énormément de préparations, de déplacements, de logistique et, plus encore, de personnel. La Providence a permis que Mère Angelaca Leviste, osb et Sœur Lumen Dungca, osb, ont poussé Père Savio Maria Siccuan, osb, puis le nouveau supérieur, d’organiser un autre Institut monastique, qui serait accueilli par le Centre de Spiritualité Sainte Scholastique, à Tagaytay. C’est ainsi que, de 2003 à 2011, toutes les sessions monastiques se sont tenues à Tagaytay.

Évidemment, l’Institut monastique des Philippines n’aurait pas été possible sans l’encouragement et l’assistance, morale et financière de l’AIM. C’est grâce à l’AIM que nous avons été capables d’inviter et de réunir toute une gamme de conférenciers faisant autorité dans le domaine des thèmes fondamentaux de la spiritualité monastique. C’est grâce à l’aide de l’AIM que des moines aux maigres ressources et arrivant de zones éloignées du pays, ont pu participer à l’Institut monastique.

Utilisateurs connectés

Nous avons 62 invités et aucun membre en ligne