Frère Samuel Dantas de Araújo osb
profès temporaire du monastère de São Bento de Salvador da Bahia

    La maison de Retraites “Siloé”, du Monastère de São Bento de Vinhedo (São Paulo), a accueilli du 14 au 26 janvier 2008 le cours de formation monastique pour jeunes profès, dans sa nouvelle version. Organisée par la CIMBRA (Commission d’échange intermonastique du Brésil), sous la présidence de Dom Bernardo Bonowitz ocso, Prieur du Monastère de Nossa Senhora do Novo Mundo (Campo de Tenente, Paranà), cette session a réuni trente et un jeunes moines et moniales bénédictins, cisterciens et trappistes.
    Ces cours de formation pour jeunes profès ont déjà une longue tradition, mais une nouvelle méthodologie a été adoptée pour les rendre plus efficaces et profitables. Le cursus se déroule en trois étapes ou modules.
Cette année, pour la première étape du triennat, ont été abordés les thèmes suivants :

1- Introduction à la philosophie classique par la Professeur Aline Torres Monteiro, qui, en partant des philosophes grecs de l’antiquité, a évoqué les différents courants et écoles de la pensée grecque classique. Une partie du cours, pas nécessairement philosophique, a été consacrée à Philon d’Alexandrie et à Origène. La professeur a expliqué avec humour et compétence en quoi consistait la méthode exégétique allégorique, propre aux Pères de l’Église alexandrine.
2 - Méthodologie scientifique, sous la responsabilité de Dom Anselmo Paiva de Chagas osb, moine du Monastère de São Bento de Rio de Janeiro. Leçons pratiques qui nous apprirent comment mener à bien une recherche scientifique, organiser une bibliographie, des notes en bas de page, et comment rédiger correctement un travail scientifique, etc.
3 - Introduction à la lecture des Pères de l’Église, un excellent cours donné par le Père Luís Henrique da Silva, qui nous a ouvert les yeux sur l’extraordinaire richesse de la littérature patristique en nous faisant plonger en profondeur dans l’univers où les Pères ont vécu, travaillé et écrit leurs œuvres.
4 - Les Pères fondateurs du monachisme chrétien : Antoine, Pacôme, Basile et Augustin : vies et textes choisis. Dom Matias Fonseca de Medeiros osb, moine du Monastère de São Bento de Rio de Janeiro, nous a présenté une synthèse biographique de chacun des pères fondateurs du monachisme, avant de lire et de commenter avec nous quelques textes choisis de la Vie de saint Antoine, écrite par saint Athanase, et quelques passages essentiels des Règles-mères, c’est-à-dire, des premières Règles monastiques qui ont été, chacune avec ses caractéristiques, à la source de la Règle de saint Benoît.
Avec son cadre de silence et de recueillement, le monastère était le lieu idéal pour la réalisation du cours ; la tranquillité invitait chaque participant à entreprendre avec sérieux les études et les travaux individuels ou en groupe, sans autre préoccupation que celle d’approfondir l’enseignement qui leur était transmis par les professeurs.
    Les célébrations de l’Office divin et de l’Eucharistie, qui structuraient les tâches quotidiennes, ont cimenté notre communion fraternelle de manière à rendre effective les paroles du Psaume 132 (133) : « Voyez ; Qu’il est bon, qu’il est doux d’habiter en frères tous ensemble ».

Après le dernier cours, Dom Paulo Sérgio Panza osb, Prieur du Monastère de Vinhedo nous a invités à chanter les vêpres avec sa communauté, puis un goûter nous a été offert. À cette occasion nous avons fait la connaissance de Dom Leo Rothrauff osb, moine de l’Archiabbaye de Saint Vincent (États-Unis), ancien Prieur de Vinhedo et un des fondateurs de la CIMBRA, dont il fut aussi président. Retourné à son monastère d’origine, il est venu au Brésil, à l’occasion de ses 80 ans, pour fêter son anniversaire avec la communauté dont il a été le supérieur pendant de nombreuses années. Finalement, le Père Prieur, Dom Paulo, avec sa bonté et sa sympathie habituelle, nous a offert un concert de flûte et clavecin, exécuté par deux musiciens amis de la communauté.
Une seule ombre dans le tableau : le 24 janvier, deux jours avant la fin du cours, nos frères cisterciens et trappistes ont dû partir avant l’heure, car le 26 janvier est célébrée la solennité de saints pères fondateurs de Cîteaux, et dans tous leurs monastères sont prononcées des professions solennelles ou simples, auxquelles nos frères ne pouvaient pas manquer. Soudain, le matin du 25, nous nous sommes retrouvés exclusivement entre « bénédictins noirs », car un frère et une sœur olivétains ont continué à honorer la présence des « bénédictins blancs » !
Après avoir remercié le Prieur Dom Paulo et sa communauté, ainsi que les sœurs de la maison de retraite Siloé pour leur accueil amical et fraternel, nous sommes retournés à nos monastères le matin du 27 janvier, après la messe, en espérant nous revoir pour la seconde étape du cours, en janvier 2009.

Traduction : Mr Paul Dupuis